La guerre froide

Pour commencer à créer votre page, cli

LA GUERRE FROIDE:

Introduction:

La II° GM se termine par  la victoire des Alliés sur les pays de l'Axe .Parmi les Alliés vainqueurs figurent certes le Royaume Uni et la France mais les deux grands vainqueurs de ce conflit sont toutefois les EU et l'URSS qui sont ainsi les deux Grands ou les deux superpuissances , reléguant ainsi les pays européens au second plan . Cette nouvelle situation suscite une compétition entre les EU et l'URSS , pays qui doivent , pour des raisons différentes , aux deux guerres mondiales leur montée en puissance mais aussi Etats dont les sociétés , les économies et les idéologies sont différentes . Rapidement ces deux pays se livrent une rivalité à une époque où en 1945 les EU disposent de la bombe atomique qui leur permet de bénéficier  d' un avantage stratégique sur l'URSS. C'est pourquoi commence une nouvelle période que les deux Grands vont modeler et qui reçoit le nom de guerre froide (= GF) càd une guerre qui n'est pas chaude en ce sens qu'ils ne sont pas amenés  à se battre directement l'un contre l'autre .Cette guerre commence en 1947 et se termine soit en 1989 ,soit en 1991 , cette dernière année étant toutefois préférable à la précédente car l'un des deux compétiteurs , l'URSS, disparaît alors.

Comment peut-on caractériser la GF qui dure près d'un demi-siècle entre 1947 et 1991 ?

C'est une guerre idéologique ( I ) qui oppose deux grandes puissances à travers le monde d'abord lors de graves crises( II) qui s'atténuent plus ou moins ensuite ( III) .

I La GF est un conflit idéologique:

1 De la Grande Alliance à la GF:

A) De la Grande Alliance à la méfiance:

La Grande Alliance est le nom donné à l'association des démocraties , rangées derrière les EU, et de l'URSS, pendant la II° GM .Elle unit donc les EU et l'URSS de 1942 à 1945 avec pour but de lutter contre leur ennemi commun , l'All nazie . A cette époque ,ce qui compte c'est le combat dirigé contre le même adversaire si bien que les différences , idéologiques, politiques, économiques et sociales , qui existent entre eux passent alors au second plan .

Lorsque la II ° GM se termine en 1945, la situation change car l'ennemi commun , l' All , est défait et a capitulé le 8 mai 1945 . Désormais , EU et URSS mettent de plus en plus en avant leurs différences . La méfiance s 'installe entre eux et lors de la Conférence de Potsdam ( juillet-août 1945 )  qui aborde la question des futurs traités de paix et celle de l'All . A ce moment là , le Président des EU  Truman se sent en position de force face à Staline ( URSS) car il sait que la I° explosion atomique étatsunienne  a réussi au Nouveau  Mexique ( EU) ce qui fait qu'il n'a plus à ménager les Soviétiques qui doivent attendre 1949 pour avoir leur propre bombe .

Dès lors les relations internationales sont placées dans un cadre militaire nouveau qui est celui de l'arme nucléaire dont les EU ont le monopole entre 1945 et 1949 .

B) La dégradation des relations américano-soviétiques :

La situation internationale se détériore rapidement car Staline fait installer des régimes amis , appelés démocraties populaires , en Europe centrale et orientale , entre 1945 et 1949 , grâce à la présence de garnisons laissées par l'Armée rouge au moment où celle-ci procède à la libération de cette partie européenne . Un «  rideau de fer «  se met en place pour reprendre l'expression utilisée par le Britannique Churchill .

Par «  rideau de fer «  , Churchill désigne la frontière qui divise l'Europe symboliquement  ,physiquement et idéologiquement  dès la fin de la II° GM et cette situation va perdurer jusqu'à la fin de la GF au moment où s'écroulent les régimes communistes . C'est un moyen pour Churchill d'attirer l'attention des dirigeants américains sur la coupure qui est en train de se mettre en place en Europe au mépris des engagements  pris par Staline lors de la Conférence de Yalta ( février 1945) au cours de laquelle avait été promise la tenue d'élections libres dans l'Europe libérée . Les communistes s'emparent  du pouvoir dans ces pays soit directement grâce à leur rôle dans la Résistance comme le fait Tito en Yougoslavie soit à la suite  de gouvernements de coalition dont les communistes sortent vainqueurs au moyen d'élections truquées .

C'est pourquoi l'expression «  rideau de fer «  fait référence , dans la bouche de Churchill, à la frontière imposée par le  totalitarisme des régimes communistes et à la privation des libertés qui en découle .

L'Europe n'est donc plus un acteur de la vie internationale : la I° GM a déjà préparé son déclin que la II° GM a accéléré . Aussi l'Europe devient-elle un enjeu entre les deux Grands : un enjeu géopolitique .

2 Une guerre idéologique qui oppose EU et URSS:

Les deux Grands sont les défenseurs de deux idéologies antithétiques qu'ils cherchent à imposer au reste du monde .

A) L'idéologie étatsunienne se fait le chantre du libéralisme:

Cette idéologie défend les valeurs du libéralisme aussi bien  sur le plan politique que sur le plan économique .

Sur le plan économique , elle prône la libre entreprise, la libre concurrence et une intervention plus ou moins limitée de l' Etat , l'objectif étant de permettre le fonctionnement d'une économie capitaliste dans laquelle le chef d'entreprise doit réaliser un profit .

Sur le plan politique , elle repose sur la séparation des pouvoirs qui doit éviter la concentration desdits pouvoirs dans les mains d'un seul , sur le suffrage universel  et le pluralisme garants de la démocratie , le tout dans le respect des libertés fondamentales ( liberté d'opinion, liberté d'expression, liberté de conscience ) assuré par la Constitution .

Au total le libéralisme repose sur les libertés fondamentales reconnues à chaque individu  et accepte en conséquence les inégalités sociales .

B) L'idéologie soviétique met en avant la solidarité :

Cette idéologie est censée conduire au communisme .

Sur le plan économique , elle repose sur l'absence de propriété privée : l' Etat possède les moyens de production ( terre ,  usines ) et contrôle l'activité économique , la collectivisation et la nationalisation devant garantir l'égalité . Il s'agit dans ce système d'éviter de trop grandes inégalités sociales .

Sur le plan politique , ce régime s'appuie sur l'existence d'un seul parti  ( on parle de parti unique ) appelé PC ( en URSS c'est le PCUS) , l'absence des libertés individuelles et une répression à l'égard des opposants qui  peuvent être envoyés au Goulag .

Au total le système soviétique fait primer l'aspect collectif et la solidarité ou une certaine justice sociale sur toute autre considération , libertés et droits de l'homme n'étant pas en fin de  compte appliqués ou tout simplement bafoués .

C ) Des idéologies qui se veulent universelles :

L'une et l'autre ne sont pas seulement opposées , mais elles visent à être universelles donc à être exportées  ou étendues en dehors de leur pays d'origine , ce qui crée cette ambiance de compétition et de rivalité .

Selon les Soviétiques , en vertu de la doctrine marxiste- léniniste dont-ils se réclament , la société socialiste qu'ils construisent est une étape qui doit mener au communisme qui verra la disparition de l' Etat et des classes sociales . Les Américains ont une tout autre conception : ils s'estiment investis d'une mission destinée à faire progresser les sociétés vers la liberté .

Ainsi les deux Grands cherchent à répandre leur système et à ce titre recourent à l'arme de la propagande qui va être un élément important dans la GF pour conquérir les opinions publiques .Tous les supports doivent être utilisés pour séduire et gagner les esprits : journaux, radio, bandes dessinées , cinéma, caricature et plus tard TV et sport .

En ce sens cette orientation fait de la GF à venir un conflit typique du XX° s : un conflit marqué par l'idéologie .

3 Deux blocs se mettent en place:

Un bloc  est  un ensemble d'Etats constitué autour d'une grande puissance à laquelle ils sont liés sur tous les plans , militaire,politique, économique, idéologique et culturel .Un bloc a donc un leader ( EU ou URSS ) et une idéologie qui l'unifie : le libéralisme dans le bloc dominé par les EU et le marxisme-léninisme dans le bloc dirigé par l' URSS.

A) Aux origines du bloc américain:

Le point de départ est la doctrine Truman formulée dans un discours prononcé par le Président des EU Truman en mars 1947 devant les membres du Congrès ( = réunion de la Chambre des Représentants et du Sénat ) . Dans ce discours , Truman se propose de défendre et d'aider les Etats qui résistent au communisme et à sa menace . Ainsi cette doctrine met en place ce qu'il est convenu d'appeler une politique d'endiguement ou de containment qui consiste à arrêter l'expansion communiste .

Par conséquent les EU sont amenés à s'impliquer dans la vie internationale ce qui constitue une différence d'avec l'après-I° GM où ils s'étaient au contraire réfugiés dans l'isolationnisme ( = attitude de repli sur leur espace national en se désintéressant du sort du reste du monde ). Il s'agit donc d'un tournant dans leur politique extérieure , ce qui rassure les pays de l'Europe occidentale .

Pour bien montrer qu'ils s'impliquent dans la vie internationale , ils proposent en juin 1947 le plan Marshall , aide financière annoncée par le Secrétaire d' Etat ( = ministre des Affaires étrangères ) G . Marshall et versée par les EU à partir de 1948 aux pays européens qui en ont fait la demande , aide prenant la forme de dons et de subventions afin de favoriser la reconstruction économique d'après-guerre .

Cette aide est proposée à tous les pays d'Europe , URSS et pays de l'Europe de l'Est y compris. Les EU veulent en fait utiliser cette aide pour sortir les pays européens de la misère qui est censée faire le jeu des communistes .

Face à cette proposition , l'URSS et l'Europe orientale la refusent  même si , au départ, la Tchécoslovaquie et la Pologne l'ont acceptée   mais sous la pression des Soviétiques ils doivent ensuite la refuser . L'URSS se comporte donc ici comme un chef, comme un leader . Par contre les pays d'Europe occidentale l'acceptent mais doivent se regrouper dans le cadre de l' OECE ou Organisation européenne de coopération économique  créée en 1948 pour en  bénéficier .

Le plan Marshall montre que l'Europe est divisée en deux .

B) Aux origines du bloc soviétique :

La réponse des Soviétiques à l'initiative américaine est fournie par la doctrine Jdanov en septembre 1947 . Jdanov est une personnalité importante du PCUS et un proche de Staline .C'est un idéologue du régime soviétique . Il élabore sa doctrine lors de la réunion constitutive du Kominform .Ce dernier est un regroupement des PC des démocraties populaires auxquels se sont joints deux PC occidentaux , le PCF ou Parti communiste français et le PCI ou parti communiste italien , partis alors très influents dans leur pays respectif . Le Kominform est un moyen pour l'URSS de contrôler les autres PC et d'accélérer la mise sous tutelle soviétique des pays de l'Europe de l'Est .

La doctrine Jdanov décrit un monde divisé en deux camps avec d'un côté le camp démocratique , pacifiste et socialiste , dirigé par l'URSS , et de l'autre le camp antidémocratique , impérialiste et capitaliste , mené par les EU. ( NB:  du point de vue des EU , le camp démocratique c'est le bloc américain et non pas le bloc soviétique  ).

Le monde est ainsi bel et bien divisé en deux blocs hostiles : c'est un mode bipolaire .

C) Un monde bipolaire naît: ( voir tableau fait en classe ) :

L'année 1947 marque par conséquent le   décès de la Grande Alliance . La rupture est consommée entre URSS et EU . C'est ainsi que commence officiellement la GF.

Avec la GF se mettent en place les deux blocs : le bloc occidental encore appelé bloc américain, bloc de l'Ouest, bloc du monde libre . Le bloc soviétique est l'autre bloc . Il s'appelle aussi bloc socialiste , bloc communiste  ou bloc de l' Est .

Chaque bloc est donc placé sous la direction d'une superpuissance : les EU pour le bloc occidental  et l'URSS pour le bloc soviétique .

Le bloc américain est cimenté par l'idéologie libérale et regroupe des Etats de l' Europe occidentale , d' Amérique et d' Asie comme le Japon . Sur le plan économique ce sont des économies capitalistes .Ils sont réunis dans l'OECE pour les pays de l'Europe occidentale .Une série d'alliances militaires se met en place .En avril 1949 est signé le Pacte de l'Atlantique Nord  qui crée en 1950 l'OTAN ou Organisation du traité de l'Atlantique Nord . En font partie , à l'origine , les EU, le Canada et neuf pays d'Europe occidentale. Les Etats membres sont solidaires les uns des autres face à une éventuelle agression . Avec l'OTAN l'Europe occidentale se place sous la protection du parapluie nucléaire des EU qui détiennent le commandement de cette organisation .Une chaîne d'alliances prolonge l'OTAN dans le reste du monde : pacte de Rio en 1947 qui unit EU et le reste du continent américain ; l'ANZUS en 1951 : EU + Australie + Nouvelle Zélande ; traité du Japon en 1951 ; l'OTASE ou Organisation du traité de l'Asie du sud-est en 1954 . Tous ces pactes , expression de la pactomanie des EU, conduisent à l'encerclement du bloc socialiste .Par ailleurs les EU disposent de moyens de propagande : Radio Voice of America et Radio Free Europe en direction des pays du bloc communiste .

Le bloc soviétique regroupe l'URSS , les démocraties populaires , la Chine de Mao Zedong et la Corée du Nord . Le marxisme constitue la base idéologique de cet ensemble .Sur le plan politique , le Kominform , qui existe entre 1947 et 1956, et qui est une réponse au plan Marshall, assure l'unité d'action au service de l'URSS mais cela n'a pas empêché la rupture de la Yougoslavie ( on parle de schisme titiste ) en 1948 car le socialisme de ce pays est considéré comme étant déviant par Staline .Sur le plan économique se met en place le COMECON ou CAEM ( = Conseil d'aide économique mutuel ) , organisation fonctionnant à l'avantage de l'URSS grâce à une division internationale du travail . Sur le plan militaire est créé le Pacte de Varsovie  en 1955 qui unit , sous le commandement de l'URSS, les différentes armées de l'Est . IL a été fondé en réponse à l'entrée de la RFA ou Allemagne de l'Ouest dans l'OTAN . Un double objectif est en fait assigné à ce pacte : stratégique car il s'agit de faire face à l'OTAN et politique car il permet à l'URSS de l'utiliser pour rétablir l'ordre à l'intérieur de son bloc quand se produit un soulèvement  comme celui de Budapest ( Hongrie ) en 1956 ou à l'occasion du printemps de Prague ( Tchécoslovaquie ) en 1968 .

Transition :

Ce conflit idéologique oppose deux puissances ou superpuissances , EU et URSS , lors de diverses crises .

II La GF est un conflit de puissances : un lieu, une crise , un conflit armé :

1 Un lieu : Berlin:

A) La I° crise ( 1948-1949):

C'est à la fois la I° crise de la GF et la I° de Berlin .

Cette crise éclate à Berlin , ville enclavée en zone soviétique . L' All est alors divisée en quatre zones à la suite de sa défaite et de sa capitulation de 1945: une à la France, une aux EU, une à l'URSS et une à la GB ( = Grande - Bretagne ) .L'All constitue un enjeu stratégique  car elle est située au cœur de l' Europe . Elle est aux limites des  deux blocs : elle sert de charnière entre le monde occidental et le monde soviétique à une époque où par ailleurs Berlin est divisée en  quatre secteurs, un par puissance occupante .

Or les puissances occupantes ( URSS, EU ,GB et France ) , regroupées dans le Conseil de contrôle allié , sont divisées au sujet de l'Allemagne :

* l'URSS reste favorable au principe de l'application totale des Accords de Potsdam ( juillet -août 1945 ) qui prévoient de détruire les moyens d'agression de l' All

* les Anglo-Saxons souhaitent au contraire procéder au redressement de ce pays pour contrer l'expansion soviétique en Europe .

L'All devient ainsi le révélateur de la GF : en 1947 est créée la bizone par fusion des zones américaine et britannique que suit un peu plus tard la tri zone par adjonction de la zone française à la bizone .La tri zone se retrouve face à la zone soviétique ce qui rend impossible toute entente entre les puissances occupantes d'autant plus qu'en juin 1948 est mise en œuvre une réforme monétaire par les Occidentaux ( EU + GB + France) qui crée le DM , marquant ainsi la fin de l'unité monétaire entre les quatre zones .Les mêmes Occidentaux veulent de plus créer un Etat de l'Allemagne de l'Ouest.

Le déroulement de la crise : le blocus de Berlin:

Commence alors la crise: Staline riposte par le blocus de Berlin qui consiste à fermer les voies d'accès terrestres à cette ville , mais pas les voies aériennes , pour obliger les Occidentaux soit à renoncer à la création d'un Etat ouest-all soit à abandonner Berlin-Ouest .

Les EU doivent alors réagir : ils refusent le passage en force et s'en remettent à un pont aérien pour approvisionner la pop de Berlin- ouest qui est alors isolée par ce blocus . Des vivres et du charbon lui sont ainsi acheminés par voie aérienne .

Le 8 mai 1949 est mise en place la Loi fondamentale ( sorte de Constitution ) par les Occidentaux , constitution qui fonde la RFA ou All de l'Ouest .C'est donc un échec pour l'URSS en raison de la fermeté dont ont fait preuve les EU qui ont appliqué la doctrine Truman càd l'endiguement .Le blocus se termine le 12 mai 1949 .

Une conséquence territoriale s'en suit : l' All se retrouve divisée en deux Etats :

* la RFA ou République fédérale allemande ou All de l'Ouest , née en mai 1949 : c'est une démocratie libérale à économe capitaliste

* la RDA ou République démocratique allemande ou All de l'Est , née en octobre 1949 : c'est une démocratie populaire à économie socialiste .

Les enseignements de cette crise :

Aucun affrontement direct n'a eu lieu entre EU et URSS car dans le système de la GF la guerre n'est pas envisageable en son centre dans la mesure où les deux  Grands sont face à face . Les deux armées ( celle du bloc occidental et celle du bloc soviétique ) sont massées le long du rideau de fer qui joue le rôle d'une ligne de front et qui sépare l'Europe en deux . Ces deux armées se font face mais ne s'affrontent pas . La preuve en est que pendant cette crise de Berlin  les EU refusent de recourir à toute solution militaire tandis que Staline  refuse de son côté d'abattre les avions américains durant le pont aérien .

Entre les deux crises de Berlin se déroule la guerre de Corée entre 1950 et 1953: la Corée du nord communiste attaque la Corée du sud  pro-occidentale  mais l'intervention des EU sous le drapeau de l'ONU  aboutit sur l'armistice de Pan Mun Jom ,en juillet 1953, qui maintient le statu quo . La Corée reste donc divisée . La stratégie de l'endiguement étatsunien  fonctionne puisqu'il empêche l'expansion du communisme .

B ) La II° crise de Berlin ( 1958- 1961 ):

L'échec économique de Berlin-Est:

Le contraste entre Berlin-Ouest , affichant sa prospérité grâce à l'aide des EU au moyen notamment de vitrines alléchantes , et Berlin-Est , marqué par l'austérité de ses magasins et de son niveau de vie , est de plus en plus saisissant . La comparaison entre les deux blocs tourne ,  en l'espèce , à l'avantage  du bloc occidental  ce qu' a déjà révélé l'émeute de Berlin-est ,et d'autres villes de RDA, en juin 1953: les ouvriers du bâtiment se révoltent en cette année 1953contre leurs conditions de travail . Cette agitation est écrasée par l'envoi des chars soviétiques mais les Occidentaux ne réagissent pas respectant ainsi la règle de non-intervention dans le bloc adverse . Toutefois en hommage aux révoltés , une grande artère de Berlin-Ouest est rebaptisée «  rue du 17 juin «  .

C'est aussi ce que révèle la fuite d'All de l'Est vers l'All de l'Ouest , soit 3 millions de personnes entre 1949 et 1961 , grâce au statut particulier de Berlin où il n'existe pas de rideau de fer et où l'on peut circuler librement d'un secteur à l'autre .

Cette crise s'inscrit dans le cadre de la coexistence pacifique( 1953-1962 ) marquée par une compétition idéologique entre les deux blocs càd par l'atténuation de l'affrontement  Est-Ouest .

Le déroulement de la crise :

Khrouchtchev ( = K ) , un des successeurs de Staline , exige en 1958 le rattachement de Berlin-Ouest à la RDA ou sa transformation en une zone démilitarisée sous contrôle de l'ONU , sinon il menace de signer une paix séparée avec la RDA , Etat non reconnu par les Occidentaux , et de lui remettre le contrôle de Berlin .Comme les EU ne cèdent pas, K fait construire le Mur de Berlin à partir de la nuit du 12 au 13 août 1961 .

Ce mur amène trois conséquences :

* idéologique car les Occidentaux le flétrissent en parlant de «  Mur de la honte »

* pratique car il interrompt , en grande partie, la ruée vers l'Ouest

* humaine : des familles all sont désormais séparées entre les deux Berlin .

C) L'Ostpolitik:

L'amélioration des relations américano-soviétiques est à l'origine de l'Ostpolitik , ouverture vers l'Est , menée par le chancelier ouest-all Willy Brandt .Il s'agit d'éviter que se creuse un trop grand fossé entre les deux All qui rendrait plus difficile une réunification ultérieure .Les deux Etats se reconnaissent . Brandt comprend que pour maintenir un sentiment national, réunir les familles séparées , il faut reconnaître la RDA. La RDA et la RFA font ensuite leur entrée à l'ONU en 1973 D ) La compétition américano- soviétique s'avive : la crise des euromissiles:

Elle s'intensifie d'abord en raison de l'offensive que déclenche l'URSS en Europe : à partir de 1977 cet Etat installe des missiles ( les SS 20 ) sur son territoire et en RDA ; ces missiles ont une portée de 5000 km et en  remplacent d'autres dont la portée n'excédait pas les 2000 km:ce sont des FNI ou forces nucléaires intermédiaires qui peuvent frapper plus facilement l'Europe occidentale, notamment la RFA ,  et l'Afrique du Nord si bien que ce changement remet en cause l'équilibre militaire Est / Ouest en Europe qui redevient , de ce fait, un enjeu entre les deux Grands .Cette crise est connue sous le nom de crise des euromissiles ( 1977- 1983 ) ;

Elle s'intensifie ensuite à cause de la réaction des EU .Ceux-ci déploient en Europe à partir de 1983 des fusées Pershing  et des missiles de croisière , difficilement repérables par les radars, en RFA, GB,Belgique et en Italie ( Sicile) . Un fort courant neutraliste se développe en RFA qui utilise le slogan «  plutôt rouges que morts «  mais une grande majorité d'Allemands de l'Ouest demeurent fidèles à l' Alliance atlantique.

2 Une crise: la crise des fusées de Cuba ( octobre 1962):

A) Le déroulement de la crise :

Cuba est une île dirigée par Fidel Castro , arrivé au pouvoir en 1959 en remplacement du dictateur pro-américain Batista . Castro se rapproche de l'URSS. En avril 1961 des exilés cubains , donc des anticastristes , tentent de débarquer sur l'île dans la baie des Cochons avec le soutien des EU dans l'espoir de renverser Castro mais  cette tentative échoue . C'est un échec pour les EU .

L'URSS en profite pour installer des missiles à Cuba .Cette installation n'échappe pas à un avion espion américain. Le territoire étatsunien est directement placé à portée des missiles soviétiques .Kennedy, le Président des EU, exige le retrait des fusées et recourt au blocus naval de l'île , sachant que le blocus constitue un acte de guerre contrairement à l'embargo . Le monde vit dans la crainte qu'éclate une guerre nucléaire mais en fait les deux Grands négocient .C'est la crise la plus grave de l'après-II° GM .

Finalement K s'incline après avoir obtenu des EU l'engagement de ne pas lancer d'attaque contre le régime de Castro . K sort affaibli de cette crise et va devoir démissionner en 1964 .Kennedy renforce par contre sa position .

B) Les enseignements de cette crise:

La menace atomique n'a pas débouché pour autant sur une guerre nucléaire car elle aurait été désastreuse d'où cette phrase de Raymond Aron , un politologue français ,  qui résume la situation ainsi: «  guerre improbable, paix impossible «. Guerre improbable en raison des conséquences qu'aurait eues une guerre nucléaire : une destruction massive et mutuelle avec des effets dévastateurs qui aurait été à l'origine d'un holocauste nucléaire qui se traduirait dans un premier temps par un refroidissement , suivi, dans un deuxième temps , par un réchauffement . L'équilibre de la terreur empêche que la situation dégénère en une III° GM . Paix impossible car EU et URSS poursuivent des buts antagonistes qui passent par la victoire de l'un des deux compétiteurs

La stratégie de l'endiguement a , à nouveau, fonctionné . L'URSS doit retirer ses missiles même si Castro n'est pas renversé .

Surtout cette affaire est révélée par un avion espion . En fait , dès 1949, les EU donnent naissance à un renseignement de plus en plus technologique , depuis le programme d'avions de reconnaissance  jusqu'au lancement de satellites et à la conquête de l'espace .La mise sur orbite de satellites bouleverse la situation à partir du début des années 1960 : les Soviétiques savent dorénavant ce que font les Américains et ces derniers ce que font les Soviétiques .

3 Un conflit armé : la guerre du Vietnam ( 1964-1973):

A) Un conflit périphérique:

Comme les deux Grands ne se combattent pas directement sur le plan militaire , ils sont amenés à s'affronter indirectement dans le cadre de conflits périphériques , sachant que la périphérie est constituée pour l'essentiel par les pays d' Afrique et d'Asie . Le statut de l'Amérique latine fait toutefois problème: pour les EU, elle fait patrie du bloc occidental mais le rapprochement de Cuba et de l'URSS vient compliquer la situation .

La guerre du Vietnam (= VN) relève donc  des conflits périphériques . Elle oppose le VN du Nord , communiste, au VN  du sud , Etat soutenu par les EU qui craignent  la propagation du communisme dans toute l'Asie du sud-est en vertu de la théorie des dominos , doctrine étasunienne selon laquelle la chute d'un pays dans le camp communiste entraînerait celle de tous les pays voisins .Les EU défendent , à travers le VN du sud , un régime autoritaire et corrompu . Celui-ci est combattu , à partir de 1960, par le FNL ou Front national de Libération, créé dans le sud pour lutter contre le gouvernement pro-américain et pour réunifier le VN .Le FNL est appelé par ses adversaires le Vietcong ou «  VN communiste «  .Les débuts des tensions relèvent d'une guérilla conduite par les communistes .

B ) Le déroulement de la guerre :

Les EU s'engagent dans ce conflit en 1964 ,sans déclaration de guerre, car la guérilla s'étend dans les campagnes  du Sud Viet Nam ( = SVN) . La guerre commence en août 1964 à une époque où l'opinion  étatsunienne est acquise à l'anticommunisme . A partir de février 1965 les EU du Président Johnson  procèdent à des bombardements massifs  sur le Nord Viet nam ( = NVN)  mais la résistance de ce dernier est plus importante que ce qu'avaient prévu les Américains  si bien que les EU envoient de plus en plus de soldats  au SVN .Le FNL  mène l'offensive du Têt , jour du nouvel an vietnamien , le 31 janvier 1968 jusqu'au coeur de Saigon révélant la vulnérabilité du SVN , mais cette attaque est en fin de compte repoussée. Peu à peu l'armée  étatsunienne s'enlise  dans cette guerre ce qui suscite une contestation croissante  de cette guerre de la part  des étudiants américains  qui ne veulent pas partir se battre  au Viet nam .Certains crimes dont l'armée  étatsunienne se rend coupable  contribue au malaise  de l'opinion américaine , notamment le massacre à Mylai en mars 1968. A partir de mai de la même année , Johnson  veut sortir  de cette impasse  en cherchant à nouer des contacts avec le NVN car cette guerre est de plus en plus critiquée aux  EU et dans le monde . Nixon cherche à utiliser la Détente pour régler le conflit . Il rapproche les EU et la Chine , espérant le soutien de celle-ci dans les négociations avec le VN du nord ou RDV ou République démocratique du VN. Il accélère la vietnamisation du conflit càd le retrait des troupes américaines et le renforcement de l'armée sud-vietnamienne .Mais Nixon étend le conflit à l'ensemble de l'Indochine (= SVN+NVN+Cambodge+ Laos) car le prince Sihanouk  , au Cambodge ,est accusé d'aider le NVN. Les EU soutiennent dans ces conditions le coup d'Etat de Lon Nol  en 1970 pour  remplacer Sihanouk.  Après s'être enlisés , les EU signent les Accords de Paris , en janvier 1973, avec la NVN.La guerre  se termine en 1975 car le Président du SVN Thieu ne respecte pas  les Accords de Paris .Les communistes triomphent au SVN et dans le reste de l'Indochine .

C ) Les enseignements de cette guerre:

C'est une guerre qui marque le I ° échec militaire des EU .

Cette guerre traumatise les EU en raison des contestations qu'elle a suscitées , notamment de la part de la jeunesse  américaine  pacifiste ce qui va entraîner le retrait des EU de la scène internationale pendant   le reste des années 1970 .

Cette guerre asymétrique  ( guerre opposant deux forces inégales , aux tactiques différentes : armée conventionnelle contre mouvement de guérilla ) montre que la puissance militaire ne suffit plus pour s'imposer . Cette guerre oppose une puissance du Nord à un pays du  Sud .

Cet échec des EU paraît confirmer la théorie des dominos car le VN du nord , aidé par le FNL, réunifie le VN sous un régime communiste en 1975 , le Cambodge et le Laos devenant aussi communistes .

Le bilan est supérieur à 2 millions de morts chez les Vietnamiens  et de 58000 soldats américains mais laisse aussi une image négative des EU dont l'aviation  a fait un usage massif du napalm ( substance à base d'essence servant à la fabrication de bombes intermédiaires ) et de l'agent orange ( produit chimique pour détruire la jungle où se cachait le FNL , produit à l'origine de nombreux dommages humains et écologiques ) .

Enfin ce conflit montre que le Tiers -Monde devient un nouvel enjeu de domination .

Transition :

La période  de grandes tensions se situe entre 1947 et 1962 . Par la suite des hauts et des bas marquent la suite de la guerre froide.

III La GF est un conflit de puissances: de la détente à la fin de la GF ( 1963- 1991) :

1 La Détente (1963- 1975) :

A) Pourquoi la Détente ?

La Détente est une période marquée par la diminution des tensions entre les EU et l'URSS. La crise des fusées de Cuba souligne le risque de déboucher sur une guerre nucléaire , d'où l'ouverture ,en 1963, du téléphone rouge , ligne permettant aux deux Grands de dialoguer en cas de crise grave .C'est pendant cette période que se déroule la guerre du Vietnam ( voir ci-dessus ) et qu'est lancée l'Ostpolitik ( voir ci-dessus) .

Cette amélioration dans les relations n'empêche que se poursuive la rivalité idéologique entre les deux Grands  car l'un et l'autre veulent  prouver la supériorité de leur système respectif.

B) Une série d'accords:

La Détente permet ainsi la signature d'accords dans plusieurs domaines :

* sur le plan militaire afin de limiter les coûts et les dangers des armes nucléaires .En juillet 1968 est signé le TNP ou Traité de non-prolifération des armes nucléaires , par les EU , l'URSS mais pas par la France ni par la Chine .Le TNP vise à empêcher la multiplication du nombre d' Etats disposant de l'arme nucléaire .Il veut donc fermer le club atomique . A partir de 1969, des négociations sont engagées pour limiter les armes stratégiques ( missiles de très longue portée ) ce qui débouche sur la signature des Accords SALT destinés à encadrer et ralentir la course aux armements sans toutefois l'arrêter

* sur  le plan commercial : Brejnev ( 1964-1982) , successeur de Khrouchtchev , passe des contrats  de livraison de céréales avec les EU.

Par ailleurs ont lieu les rencontres entre Brejnev et Nixon en 1972 puis en 1973 sur un plan politique .

En août 1975 sont signés les Accords d'Helsinki par les EU, l'URSS et tous les pays européens à l'exception de l'Albanie .Ces accords reconnaissent la division de l'Europe en deux blocs , l'inviolabilité des frontières européennes , l'égalité et l'indépendance des Etats , la défense et la garantie de la liberté d'expression et des droits de l'homme et encouragent la coopération économique, scientifique et technique entre les Etats européens .

Ainsi la Détente va plus loin que la coexistence pacifique car il y a non seulement reconnaissance mutuelle entre l'Est et l'Ouest mais il y a en plus des négociations et des accords .

2 La guerre fraîche ( 1975-1985 ):

A) La reprise des tensions :

Au milieu des années 1970 , l'expansion soviétique reprend sans que les EU osent intervenir  parce qu'ils sont affaiblis sur le plan intérieur par l'affaire du Watergate ( 1972- 1974) , affaire d'espionnage des locaux du parti démocrate à la demande du parti républicain , et sur le plan extérieur par leur défaite au VN .

L'influence soviétique progresse en Afrique ( Éthiopie Angola, Mozambique ) , en Asie ( péninsule indochinoise , Afghanistan  ) et en Amérique centrale ( Nicaragua ) .L'entrée des Soviétiques en Afghanistan en 1979 répand un climat de psychose :  pour la I ° fois ils sont sortis de la sphère impartie à Yalta .

Cette progression soviétique se fait donc dans des pays du Tiers- Monde ( = TM )  qui est devenu un champ de conquête et donc un nouvel enjeu .

Ainsi les EU s'affaiblissent ce dont profite l'URSS : c'est le retour aux tensions  appelé guerre fraîche .

B ) Un monde bipolaire contesté: ( à lire rapidement ):

La situation économique et sociale se dégrade aussi bien dans les pays  riches du bloc américain en raison de la montée du chômage que dans les pays de l'Europe de l'Est confrontée à une crise économique .Tout ceci sème le doute dans le TM .

De plus ,en 1979, en Iran , le Shah , allié des EU , est chassé du trône par la Révolution islamiste  qui voit arriver au pouvoir l'ayatollah Khomeiny . Ce dernier encourage alors toutes les formes de combat au nom de la guerre sainte ou djihad : guérilla en Afghanistan , terrorisme , actions du Hezbollah contre Israël . Surtout Khomeiny n'entre pas dans la logique des blocs càd de la guerre froide car il condamne à la fois les EU et l'URSS .

Par ailleurs d'autres conflits dans le TM ( Liban de 1975 à 1990 où se déroule une guerre civile internationalisée ; guerre Iran-Irak  entre 1980 et 1988 ) sont indépendants de la logique des blocs .

C ) La compétition américano- soviétique s'avive :

En représailles à l'invasion de l'URSS en Afghanistan ,le PR démocrate J. Carter ( 1977-1981) décrète un embargo céréalier à l'encontre de l' URSS et boycotte les Jeux olympiques organisés en 1980 à Moscou .   Son successeur, le Républicain R. Reagan ( 1981-1989) lance le slogan «  America is back » ( «  l'Amérique est de retour «  ) qui marque une volonté de répliquer à l'URSS et cela selon  deux modalités : les EU apportent leur soutien ,en armes et en argent , aux mouvements qui s'opposent à l'expansion communiste au Nicaragua, en Angola, en Afghanistan , au Cambodge et dans l'île de Grenade  car l'URSS est appelée par Reagan «  l'Empire du mal »;  de plus ils lancent l'IDS ou Initiative de défense stratégique ,encore appelée  guerre des étoiles , dont l'objectif déclaré est de construire un bouclier spatial destiné à protéger le territoire étatsunien contre toute attaque nucléaire grâce à des armes antimissiles.

D) L'URSS connaît de plus en plus de difficultés:

Elles sont de plusieurs natures .Les unes sont à caractère militaire : l'armée soviétique  s'enlise en Afghanistan  pendant que l'opinion de l'URSS s'inquiète du nombre de morts . Elles sont aussi de nature politique: la Pologne, pays du bloc socialiste, est confronté à une grave crise économique qui est à l'origine de grèves ayant suscité la création ,en août 1980, d'un syndicat libre ( ce qui veut dire un syndicat qui échappe au contrôle du parti communiste polonais ou POUP ) Solidarité ou Solidarnosc que dirige l'ouvrier Walesa .L'état de siège est proclamé entraînant une répression policière conduite par le général Jaruzelski qui se trouve à la tête de la Pologne . Le syndicat Solidarité est frappé d'interdiction en 1981 mais il continue à avoir le soutien des Polonais et du pape Jean-Paul II ,lui-même d'origine polonaise .

Il existe aussi des difficultés économiques car le système soviétique est à bout de souffle : pénuries alimentaires et hausse des prix l'assaillent  à une époque où se pose la question de savoir comment  passer  d'une croissance extensive, la seule que connaisse l'URSS, à une croissance  intensive afin d'améliorer le niveau de vie .Le modèle soviétique se meurt sous le poids important des dépenses militaires ( 14 % du PNB) avivées  par le projet de l' IDS de Reagan .

L'URSS s'affaiblit comme le prouve par ailleurs sa défaite à propos de la crise des euromissiles .car à la suite  de l' échec des conversations américano- soviétiques à l'automne de 1983, les EU ,via l'OTAN, déploient les missiles Pershing et les missiles de croisière en Europe occidentale de telle manière que le territoire russe puisse être atteint en cas de guerre ; l'URSS se montre incapable de réagir , ce qui révèle ses propres limites .

3 La fin des blocs :

A) La fin de l'affrontement Est / Ouest:

Une nouvelle politique est mise en route en URSS avec l'arrivée au pouvoir de Gorbatchev en 1985 ( entre temps ont régné Andropov entre 1982 et 1984 et Tchernenko de 1984 à 1985).Cette nouvelle politique peut être résumée par deux mots: la perestroïka et la glasnost . La première est lancée en 1986 : il s'agit de procéder à une reconstruction ou à une restructuration du système qui implique une réforme globale de celui-ci avec trois objectifs: réduction des dépenses militaires dans le cadre d'une nouvelle politique de détente   , accroissement de la production et revivification de la société notamment au moyen de la glasnost ; autant de moyens devant ressusciter innovation et esprit d'entreprise .La deuxième est synonyme de transparence : il s'agit d'en finir avec la langue de bois en matière d'information d'où la libéralisation de la presse , la création d'un espace public libre et la reconstitution progressive d'une société civile .

Cette nouvelle orientation donnée  doit ,sur le plan intérieur, améliorer la croissance économique et ,sur le plan extérieur, octroyer une plus grande liberté et un plus grand esprit d'initiative aux pays de l' Europe de l'Est ; en d'autres termes c'est reconnaître plus de libertés aux démocraties populaires si bien qu'en 1987 Gorbatchev renonce à la doctrine de la souveraineté limitée .L'URSS met en place une nouvelle diplomatie qui se traduit par son désengagement militaire en Afghanistan en 1988-1989 qui marque son échec dans ce pays et la fin du soutien soviétique aux pays du Tiers-Monde  impliquant l'abandon de  ses engagements pris par Brejnev .

Dans ces conditions l'URSS cherche à renouer le dialogue avec les EU dès 1985.

Avec le retour à cette nouvelle détente entre URSS et EU le monde entre dans la voie du désarmement car les deux Grands veulent réduire les dépenses militaires: pour l'URSS il s'agit de relancer son économie et pour les EU  de réduire leur déficit budgétaire .C'est ainsi qu'est signé le traité de Washington en 1987 par Reagan et Gorbatchev , traité qui prévoit de supprimer dans un délai de trois ans tous les missiles de moyenne portée ou euromissiles.C'est un changement radical: c'est la première fois que l'on projette de détruire des armes nucléaires , c'est le premier traité de désarmement réel entre les deux Grands .

Puis c'est le tour en 1990 du traité FACE ou FCE relatif aux forces conventionnelles en Europe: pour la première fois est assurée une parité conventionnelle entre les deux blocs alors que jusqu'alors l' URSS exerçait en la matière une supériorité écrasante ; des coupes massives sont mises en œuvre dans les arsenaux classiques en Europe .

En 1991 sont signés les Accords START I ( plus tard START II en 1993 mais ici on sort du cadre chronologique du sujet ) qui organisent la réduction des missiles stratégiques . Il ne s'agit plus ici de maîtriser les armements comme c'était le cas avec les SALT mais bien de procéder à un désarmement .En ce sens les accords START vont bien plus loin que les accords SALT .Les accords START I et II ramènent les arsenaux des deux Grands au niveau de 1972 sans toutefois remettre en cause l'équilibre de la terreur .

Pendant quelque temps l'ONU est revigorée car avec le retour à cette nouvelle détente le Conseil de Sécurité cesse d'être paralysé ; plusieurs conflits périphériques sont ainsi résolus comme celui du Nicaragua .L'ONU paraît en conséquence devenir le gendarme universel  du nouvel ordre mondial .

Lors du sommet de Malte, qui se tient en décembre 1989, Bush père et Gorbatchev en viennent à énoncer l'idée selon laquelle  les EU et l'URSS ne se considèrent plus comme des ennemis .C'est la fin de la guerre froide ou son annonce .

B) La victoire du bloc occidental:

Dès mars 1989 la Hongrie ouvre sa frontière avec l'Autriche . C'est la première brèche dans le rideau de fer : une centaine de milliers d'Allemands de l' Est passent à l'Ouest .

En juin 1989 ,en Pologne , après des négociations entre Solidarité , devenue un parti politique, et le POUP ( =PC polonais) sont organisées des élections libres  qui amènent au pouvoir un non-communiste en raison de la victoire de Solidarité . Une démocratie ,certes encore limitée , se met en place .La Hongrie suit l'exemple polonais en préparant un régime démocratique et des élections libres pour mars 1990 .

La visite de Gorbatchev en RDA ,en octobre 1989, précipite les événements : à partir de septembre de la même année  se déclenchent des mouvements de protestation que le leader soviétique ne décourage pas ; mieux il dénonce à Berlin-Est , le 7 octobre, l'attitude conservatrice du dirigeant est-allemand Erich Honecker .Ce dernier démissionne le 18 du même mois .Le 9 novembre le mur de Berlin chute ce qui entraîne la dislocation du régime communiste .Le 3 octobre 1990 a lieu la réunification des deux Allemagne qui est précédée par le traité de Moscou du 12 septembre qui met fin à l'occupation de Berlin et de la RFA .Peu à peu les troupes d'occupation partent tandis que Berlin redevient la capitale de l' Allemagne réunifiée .

Pendant ce temps les nationalismes se développent en URSS .Dès 1990 les pays baltes proclament leur indépendance .En août 1991 se déroule le coup d'Etat conduit par les forces conservatrices du PCUS , coup d'Etat qui toutefois échoue en raison de l'opposition de Boris Eltsine dont la légitimité se renforce dans l'opinion publique .Le PCUS est ensuite dissous .Le 8 décembre 1991 est créée la CEI ou Communauté des Etats indépendants par les présidents de la Russie , de l'Ukraine et de la Biélorussie .La CEI regroupe les anciennes Républiques soviétiques à l'exception des Républiques baltes et provisoirement de la Géorgie. La Fédération de Russie y voit un moyen de conserver sa zone d'influence  dans ce qu'il est convenu d'appeler «  l'étranger proche «  c'est-à - dire un moyen de préserver ses liens économiques et militaires dans l'espace ex- soviétique  car elle dépend économiquement de l'Asie centrale pour le coton, de l'Ukraine pour les métaux et les pièces de rechange de l'armement et stratégiquement du Kazakhstan  pour la base spatiale de Baïkonour .

Conclusion:

La GF qui a divisé le monde en deux blocs s'achève en 1991 par la disparition de l'URSS et de son bloc . Les EU se retrouvent dans une situation originale car  s'ils sortent vainqueurs de cette confrontation , ils n'ont pas eu à en découdre avec l'URSS directement par la voie des armes .C'est pourquoi la GF n'a jamais été , entre eux , une guerre classique ou une guerre chaude . Pour autant les armes ont eu leur place dans ce conflit à la fois en raison de l'arme atomique qui a servi , entre eux , de toile de fond ,  et plus largement à cause de la course aux armements qui n'a  été remise en cause  que très tardivement à partir de 1987 .

A ce moment-là toutefois l'URSS était épuisée , économiquement et idéologiquement . Celle-ci s'est avouée vaincue . Un nouvel  ordre mondial , déjà annoncé à partir de la fin des années 1980 , est alors en train d'émerger  avec pour seule superpuissance , les EU .

quez ici et entrez votre texte

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site